les femmes restent cantonner dans leur rôle traditionnel

 La guerre ne semble pas avoir émancipées les femmes proprement dit mais a accentué son phénomène, et encore moins aboli la « distinction entre métier masculins et métiers féminins »- comme le souhaitait Madeleine Pelletier (une féministe)-.

 

www.estelnegre.org

    Madeleine Pelletier(1874-1939):médecin et féministe française

 

Bien qu'elles se sont fait entendre , qu'elles aient montré aux gouvernement et à la société qu'elles sont capable de travailler et d'avoir une place dans la société .Elles ne sont pas reconnu et approuvé .

En effet aprés la guerre , les femmes retrouvent leur statut d'inferiorité au travail à la maison . Elles reprennent leur rôle d'épouses, de maîtresse de maison et de mère de famille .

Les femmes doivent aussi assumer la charge d'un proche bléssé ou invalide.Elles doivent s'occuper de nourrire leur familles, pour cela elles patientent dans des files d'attente interminable de rationement .Cette nouvelle situation des femmes ne dure que l'espace de la guerre .Effectivement , cette aprés guerre s'est traduit par la majorité des femmes, par un retour à la normale et au valeur traditionnelle.L'émancipation des femmes est donc freiné par ses valeurs qui entoure les mentalités.

De plus au recensement de 1921, les femmes au travail n'étaient pas plus nombreuses qu'avant 1914 mais la guerre les avaient fait accéder à des fonctions de responsabilité.

 

CONCLUSION: les femmes retournent à leur rôle traditionnel , bien qu'elles essayaient de le quitter .

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site